Un café de la mode éthique

Mardi 21 novembre 2017 se tenait le premier café de la mode de la saison, à la MAISON METAGRAM, organisé par les M2 du Master Mode et Communication. Le thème abordé était : la mode étique. Deux heures durant les quatre invités, Annette, Philippe, Zoé et Charlotte, nous on donné leur vision de la mode étique et de son avenir. Marine
café-mode-lyon

La soirée, divisée en trois temps forts, a commencée par un constat alarmant. Plus de 80 milliards de pièces sont produites chaque années dans le monde, ce qui fait de l’industrie de la mode la seconde plus polluante, après le pétrole. L’utilisation de produits chimiques lors de la transformation des matières premières, ou encore le transport dû à la délocalisation de la fabrication, sont des facteurs polluants majeurs.

Pour nous aider à voir un avenir plus positif, Annette de la boutique Les Curieux, Philippe de la boutique Monde Étique, Zoé et Charlotte, rédactrices pour Mue Magazine nous ont parlé de leur combat quotidien pour promouvoir une autre manière de consommer la mode. Tous les quatre s’accordent sur l’importance de l’humain dans la notion d’étique. La mode étique est une mode faite en bas de chez soi, à un rythme raisonnable et dans des conditions respectueuses de l’environnement.

Dans sa boutique de curieux, Annette, berlinoise, propose du prêt-à-porter éco responsable, des vêtements pas trop gourmands en eau, sans produit chimique nocif pour la santé du consommateur. Les clients de passage se mêlent aux habitués, venus pour une soirée troc, ou pour une séance chez le barbier. Son but, aider les beaux projets à se développer.

Monde étique, géré par Philippe, propose une mode végan. Ici ni cuir ni fourrure. Rien n’est d’origine animal. Philippe promeut, bien au delà d’un d’une manière de consommer le prêt-à-porter, un mode de vie végan.

Charlotte et Zoé, elles, nous racontent la mode à travers un magazine d’un autre genre. Elles reprennent les codes du journalisme de mode traditionnel, sans crier haut et fort que leur mode est étique, pour sortir de l’idée reçue que la mode étique ne peut pas être tendance. Mue Magazine se questionne, nous questionne, sur les difficultés et les problèmes du marché de la mode actuel, tout en proposant des réponses, des solutions alternatives à notre mode de consommation.

Les quatre invités nous ont aussi parlé de leur propre vision du marché de la mode étique. Pour eux c’est un milieu bienveillant. Les différents salons sont l’occasion de rencontrer des personnes ayant le même objectif, produire une mode plus respectueuse de l’environnement et des droits de l’homme. La concurrence ne faisant pas –encore- rage dans ce domaine, chacun s’entre-aide pour concrétiser les idées des autres. Il y a de la place pour tous, pour que chacun puisse avoir sa propre identité. Par exemple en sélectionnant ses points de vente, éthiques exclusivement, le magazine MUE se fait connaitre des clients de la boutique, et à l’inverse, les lecteurs découvrent de nouveaux magasins, ayant une idéologie qui correspond à leurs valeurs.

La soirée s’est terminée sur la question de l’avenir de la mode, et de la mode étique. Tout le monde s’est accordé sur l’importance de généraliser la mode éthique. Mais cela n’est possible qu’en changeant les mentalités du consommateur, en changeant les modes de communication. Et surtout en changeant les législations.

Nous avons tous encore en tête le drame du Rana Plaza au Bangladesh. Il est aujourd’hui encore possible de se cacher derrière des lois pour autoriser le travail des enfants, ou pour négliger les conditions humaines des ouvriers. Cette main d’œuvre pas chère est indispensable aux grands groupes tel que Inditex ou H&M, sans quoi il leur serait impossible d’avoir des prix aussi bas, et des collections aussi souvent renouvelées. En changeant le mode de fabrication, la consommation changerait également.

Le mot de la fin fut pour Annette : « Il faut toujours se poser des questions. Chacun peut faire quelque chose à son échelle. Il faut que chacun trouve sa place ».

Quelques adresses utiles :

Maison Métagram – 8 rue de fleurieu, 69002 LYON
Les Curieux – 12 rue Palet Grillet, 69002 LYON
Monde étique– 6b rue de capucins, 69001 LYON

Publicités

3 commentaires sur “Un café de la mode éthique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s