Lyon : une campagne de crowdfunding pour moderniser le Musée des Tissus

Menacé pendant un temps de fermeture, le Musée des Tissus et des Arts Décoratifs de Lyon entame sa mue. Grâce à une campagne de financement participatif, cette institution lyonnaise va pouvoir se moderniser. Estelle Bertrand

Musée des Tissus et des arts décoratifs de lyon
©Pierre Augros

Lancée le 12 mars dernier par la Chambre de Commerce (CCI) de Lyon et le syndicat Unitex, la campagne de crowdfunding pour la rénovation du Musée des Tissus et des Arts Décoratifs (MTMAD) a permis à ce jour de récolter près de 125 000€.

Un fonctionnement par palier

Cette somme permet d’atteindre le premier palier de la campagne de financement. En effet, celle-ci a présenté sous forme d’échelons les objectifs pour le musée :

  • La création d’une visite en réalité augmentée (50 000€)
  • L’équipement du musée de tables et bornes interactives multi-utilisateurs (200 000€)
  • La production de films présentant un panorama historique de la route de la soie (280 000€)
  • La numérisation de 167 recueils et de 157 volumes de registres du courrier de la CCI de Lyon (450 000€)
  • La restauration d’œuvres du musée (+450 000€)

A travers ces paliers on voit la volonté de l’institution de se transformer et surtout de se moderniser. Mais le but de cette campagne de financement participatif était aussi de mobiliser les 135 000 signataires de la pétition en faveur du sauvetage du MTMAD adressée au ministre de la culture l’an passé. Aujourd’hui, la campagne rassemble plus de 1100 participants et ceux-ci sont plutôt généreux puisque chaque don s’élève à 110€ en moyenne.

En échange de leur participation les donateurs auront droit à des compensations : dîner avec Stéphane Bern, le président du comité d’honneur du musée, participation à une soirée des donateurs, visite du musée, écharpes de soie lyonnaise, etc.

En 2015, après un siècle et demi d’existence, le MTMAD de Lyon était menacé de fermeture. La Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI), qui était alors gestionnaire, n’avait plus les moyens d’assurer son fonctionnement en raison de problèmes financiers. La région est finalement devenue propriétaire du lieu pour un euro symbolique. Les travaux, financés à hauteur de 24 millions d’euros par le conseil régional au lieu des 10 annoncés, débuteront en 2019 pour une durée d’un an et demi.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s