Wearing the film

A l’occasion du Lyon Fashion Film Festival, des étudiants.es du Master 1 Mode et Communication ont proposé une exposition qui nous a transporté à travers plusieurs époques, pays et univers. Le principe ? Ressortir les pièces qui nous ont fait rêver dans les films et qui se retrouvent aujourd’hui dans nos dressings. Tous les vêtements exposés nous ont marqué, nous ont accompagné dans notre quotidien, et témoignent de nos influences et aspirations. Une fois enfilés vous devenez vous-même l’héro.ïne de votre histoire. Omblinne

L’installation présente des pièces de toutes sortes : des manteaux jusqu’aux chaussures, flash-back sur les différentes séquences de l’exposition : silence plateau, on tourne !

Scène 1, action : au premier plan nous retrouvons la fourrure léopard de « The graduate » de Mike Nichols ainsi que le long manteau en fourrure de « La Famille Tenebaum » de Wes Anderson, tous deux portés par des femmes de caractère, ils sont aujourd’hui des incontournables de notre dressing hivernal.

Viennent ensuite l’imperméable transparent de « American Psycho » par Mary Harron, le trench Burberry dans « Casablanca » par Michael Curtis ou encore le long manteau en cuir dans « Matrix » de Lana et Lilly Wachowski. Si ceux-ci servent cinématographiquement à se protéger des taches de sang, à souligner une allure des plus mystérieuses ou à nous faire entrer dans l’univers de la matrice nous les portons aujourd’hui comme des indispensables intemporels.

Travelling de l’autre côté du plateau de tournage :  voici le symbole du parfait gentleman avec le fameux costume trois pièces de « Men in Black » par Barry Sonnenfeld. Dans un autre style nous avons pu voir le « hoodie » incarnant la tenue streetwear des boxeurs depuis « Rocky » de John G. Avildsen, ou encore la très sexy robe blanche à col montant dans « Basic Instinct » de Paul Verhoeven. Toutes des tenues que l’on retrouve sans aucun problème au coin d’une rue ou dans notre vestiaire.

Effectuons un zoom sur certaines pièces : le tutu rose de Sarah Jessica Parker dans « Sex and the City » de Darren Star, le legging en cuir de Sandy dans « Grease » de Randal Kleiser, ou encore le polo de Leonardo Dicaprio dans « Le Loup de Wall Street » de Martin Scorsese sont tous des symboles forts que ce soit de libération ou de réussite. Je vous mets au défit d’ouvrir votre garde-robe et de me dire qu’il ne s’y trouve pas une de ces trois pièces.

Passons maintenant au second plan, celui des accessoires : chapeaux, chaussures et gants étaient tous au rendez-vous. Les Nike Cortez devenues cultes dans « Forrest Gump » de Robert Zemeckis apparaissent alors comme les chaussures de l’endurance, résistantes et confortables. Les cuissardes de Julia Roberts dans « Pretty Woman » de Garry Marshall sont tout aussi connues et sont maintenant un indispensable de la femme forte et assurée. Pour l’univers de l’aventure et du voyage le Fedora est un acteur clé, nous remercions donc le film « Indiana Jones » de Steven Spielberg.

Pour finir, peut-on parler de maillots de bain célèbres sans penser au maillot une pièce rouge de Pamela Anderson dans « Alerte à Malibu » de Michel Berk, Douglas Schartz, et Gregory J. Bonnan ? Toujours porté sur les plages, cet accessoire estival renvoie encore à cette image très glamour de la femme.

Enfin, l’équipe technique nous avait réservés une dernière surprise, un mix de scènes des films cités précédemment dans lesquels nous pouvions voir nos pièces préférées en action !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s